Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Parti de la Nation Occitane et les élections régionales du 6 Décembre 2015

Le 6 décembre 2015 se déroulera le premier tour des élections régionales issues de la réforme territoriale, qui a fait passer le nombre de régions « métropolitaines » de la république française de 22 à 13.

Le Partit de la Nacion Occitana rappelle que cette réforme s’est faite de manière technocratique sans consultation des populations des territoires concernés.

Le territoire occitan se trouve divisé en quatre régions métropolitaines :

trois à majorité occitane : Aquitaine-Limousin-Poitou Charentes / Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées / Provence-Alpes-Côte d’Azur

Et une à forte minorité occitane : Auvergne- Rhône Alpes (dont la Drôme et l'Ardèche).  

L’examen des programmes des différentes listes en présence sur le territoire occitan conduit le Partit de la Nacion Occitana à noter une prise en compte plus ou moins diffuse de l’identité occitane.

En Aquitaine Limousin Poitou Charente :

Europe-Ecologie-Les Verts entend « Promouvoir et défendre notre patrimoine culturel et les langues régionales ». Avec les candidatures de quelques militants occitans (en positions non éligibles), et basques.

La liste de la Droite et du Centre propose de « soutenir l’accès aux langues régionales »

La liste PS et PRG, conduite par Alain Rousset, a traduit son slogan « plus forts, plus solidaires ensemble » en basque et en occitan.

La liste de Marie Bové « Faisons Ensemble », composée de dissidents d’EELV, compte trois occitanistes, dont David Grosclaude, conseiller régional sortant, tête de liste dans les Pyrénées atlantiques. Elle prend l’engagement suivant : « Pour nos langues : dans notre région on parle l’occitan ainsi que le basque. La politique linguistique sera renforcée et intégrée aux autres politiques »

En Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon

La liste conduite par Gérard Onesta d’EELV, du Front de Gauche et du Partit Occitan appelle la nouvelle région « Occitanie Catalogne notre région » et propose des mesures intéressantes pour l’occitan et le catalan. Patric Roux du Partit Occitan est en position éligible dans l’Aude tandis que d'autres militants du PÒc sont en position non éligible, dont Guilhèm Latrubesse, conseiller régional sortant.

La liste du PS et du PRG conduite par Carole Delga déclare soutenir l’enseignement de l’occitan et du catalan.

La liste de Christophe Cavard, le « Bien Commun » composée d’écologistes, de huit membres du Parti de la Nation Occitane, dont Jérôme Piques, tête de liste dans le Tarn-et-Garonne et de membres de la société civile est soutenue par le PNO. Elle reconnaît sincèrement l’identité occitane.

La liste « Citoyens du Midi » du maire de Montpellier, Philippe Saurel, intègre quelques occitanistes, Martine Gros et Patricia Rosenthal.

La liste de Droite et du Centre de Dominique Reynié est favorable à une valorisation de l’occitan et du catalan.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur

La liste du PS menée par Christophe Castaner compte trois occitanistes du Partit Occitan, anciennement allié à EELV dans cette région. Les élus régionaux sortants du Partit Occitan sont en position non éligible.

La liste de la Droite et du Centre conduite par le maire de Nice, Christian Estrosi a rencontré le Collectif Provence dont le principal cheval de bataille est le combat contre les occitanistes.

En Auvergne, Drôme-Ardèche avec Rhône Alpes.  

Les négociations entre Gustave Alirol, du Partit Occitan, conseiller régional sortant et EELV n’ont pas abouti.  Aucune des listes en présence n’intègre d’occitanistes ou ne propose quoi que ce soit pour la culture occitane en Auvergne et en Drôme-Ardèche ou Dauphiné occitan.

Aucune des listes citées, quelle que soit la région, ne se déclare en faveur de véritables pouvoirs de décision et financiers pour des régions occitanes autonomes et ne relie les préoccupations de la population occitane à l’identité occitane ou à la perte de celle-ci et sa substitution par une identité française ultra-chauvine.

En conséquence, le Parti de la Nation Occitane, en dehors de la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon où il appelle clairement à voter pour la liste le « Bien Commun » de Christophe Cavard, laisse les électrices et les électeurs occitans, libres de se déterminer par un vote, un vote blanc, ou l’abstention.

En Bretagne, le Parti de la Nation Occitane soutient la liste « Notre chance, l’indépendance », en Alsace la liste de « Unser Land », mouvement autonomiste alsacien et en Corse les forces nationalistes et indépendantistes en lice aux élections régionales.


p-n-o@laposte.net

joan.peire.alari@gmail.com

http://lo.lugarn-pno.over-blog.org/

10 carrèra de Romàs

47000 Agen

06 76 47 32 12

2 de decembre de 2015

 

Lo Partit de la Nacion Occitana e las eleccions regionalas del 6 de Decembre de 2015

 

Lo 6 de decembre de 2015 se debanarà la primièra votacion per las eleccions regionalas eissidas de la reforma territoriala, que faguèt passar lo nombre de regions ditas « metropolitanas » de la republica francesa de 22 à 13.

Lo Partit de la Nacion Occitana ramenta qu’aquesta reforma es estada facha d’un biais  tecnocratic sens consultar las populacions dels territòris concernits.

Lo territòri occitan se tròba dividit en quatre regions metropolitanas :

tres de majoritat occitana : Aquitània-Lemosin-Peitau Charenta / Lengadòc-Rosselhon-Miegjorn-Pireneus / Provènça-Aups-Costièra d’Azur

E una de fòrta minoritat occitana : Auvernha- Ròse Aups (amb Droma e l'Ardecha).  

Un còp espepissat los programas de las diferentas listas que se pòrtan sul territòri occitan  Lo Partit de la Nacion Occitana nòta una presa en compte mai o mens difusa de l’identitat occitana.

En Aquitània Lemosin Peitau Charenta :

Euròpa-Ecologia-Los Verds (EELV) vòl « Promòure e aparar nòstre patrimòni cultural e las lengas regionalas ». Amb las candidaturas de quauques militants occitans (en pausicion non eligiblas), e bascos.

La lista de la Dreita e del Centre propausa de « sosténér l’accès a las lengas regionalas »

La lista PS e PRG, menada per Alain Rousset, a revirat lo seu eslogan « plus forts, plus solidaires ensemble » en basco e en occitan.

La lista de Maria Bové « Fagam Amassa », compausada de dissidents d’EELV, compta tres occitanistas. David Grosclaude, conselhier regional sortènt, es cap de lista dins los

Pireneus Atlantics. Prenon l’engatgement seguènt : « Per nòstras lengas : Dins la nòstra region se parlan l’occitan emai lo basco. La politica linguistica serà renforçada e integrada dins las autras politicas ».

En Miègjorn-Pirenèus e Lengadòc-Rosselhon

La lista menada per Gérard Onesta d’EELV, del Front d’esquèrra e del Partit Occitan nomena la novèla region « Occitània Catalonha, la nòstra region » e propausa de mesuras interessantas per l’occitan e lo catalan. Patric Roux del Partit Occitan es en pausicion eligibla dins Aude mentre que d'autres militants del POC coma Guilhèm Latrubesse, conselhièr regional sortènt son pas en pausicion d’èsser elegit.

La lista del PS e del PRG menada per Carole Delga declara sosténer l’ensenhament de l’occitan e del catalan.

La lista de Christophe Cavard, lo « Ben Comun » compausada d’ecologistas, de uèit sòcis del Partit de la Nacion Occitana, dont Jérôme Piques, cap de lista en Tarn-e-Garona e de monde de la societat civila es sostenguda pel PNO. Reconeis sincerament l’identitat occitana.

La lista « Ciutadans del Miègjorn » del cònsol de Montpelhièr, Philippe Saurel, intègra quauques occitanistas, Martine Gros et Patricia Rosenthal.

La lista de Dreita e del Centre de Dominique Reynié es favorabla a una valorizacion de l’occitan e del catalan.

En Provènçe-Aups-Costièra d’Azur

La lista del PS menada par Christophe Castaner compta tres occitanistas del Partit Occitan, ancianament aligat amb EELV dins aquesta region. Los elegits regionals sortènts del Partit Occitan son pas en pausicion eligibla.

La lista de la Dreita e del Centre menada pel cònsol de Niça, Christian Estrosi an rescontrat lo Collectiu Provènça que sa tòca magèr es lo combat contra los occitanistas.

En Auvernha, Droma-Ardecha amb Ròse Aups.  

Las negociacions entre Gustau Aliròl, conselhièr regional sortènt e los d’EELV faguèron mèuca. Ges de lista per integrar d’occitanistas o que propausa que que siá per la cultura occitana en Auvernna emai en Droma-Ardecha o Daufinat occitan.

Quina que siá la region i a ges de lista que se prononcie a favor de vertadièrs poders decisionals e financièrs per de regions occitanas autonòmas o que religue las preocupacions de la populacion occitana amb l’identitat occitana o a la pèrdia d’aquela d’aqui e son remplaçament per una identitat francesa ultrà chauvina.

En defòra de la region Miègjorn-Pireneus-Lengadòc-Rosselhon que i crida per votar per la lista lo « Ben Comun » de Christophe Cavard, tot batut e rebatut, lo Partit de la Nacion Occitana, daissa las electritz e los electors occitans, liures de se determinar per un vòte, un vòte blanc, o l’abstencion.

En Bretanha, lo Partit de la Nacion Occitana sosten la lista « Notre chance, l’indépendance », en Alsacia la lista d’ « Unser Land », movement autonomista alsacian emai en Corsega las fòrças nacionalistas e independentistas que se fan portar per aquelas  eleccions regionalas.

Régionales 2015, le Parti de la Nation Occitane à Valence d’Agen, avec Le Bien Commun.

Régionales 2015, le Parti de la Nation Occitane à Valence d’Agen, avec Le Bien Commun.

Tag(s) : #Régionales2015, #COMMUNIQUÉ (Fra ), #COMUNICAT( Oc )