Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Pòble, una Lenga, una Nacion … Occitània

Le 20 avril 2013 à Rodez un des slogans du PNO était : Un Pòble, una Lenga, Una Nacion … Occitània !

Un occitaniste très proche de la gauche française interpella les militants du PNO en leur disant que cela lui rappelait le slogan nazi « Ein Reich, Ein Volk , Ein Führer » (Un Pays, Un Peuple, Un Chef)» de triste mémoire.

Contrairement à ce que pense ce monsieur, depuis sa création en 1959, le PNO n’a pas la mystique du chef.

Le PNO part d’un principe évident : Chaque fois qu’il y a un peuple qui parle une langue sur un territoire sur lequel il est indigène ce peuple forme une nation (avec ou sans état) et à le droit inaliénable de décider de son sort (de préférence par les urnes).

Tout le contraire de la politique raciste et impérialiste du régime hitlérien.

Cet occitaniste de gauche française dont nous parlions ci-dessus a soutenu en son temps la lutte du peuple vietnamien, ainsi que celle des peuples arabe et berbère d’Algérie pour se sortir des griffes de l’impérialisme français.

Une fois acquise, l’indépendance de ces pays, pourquoi cet occitaniste de gauche française et tant d’autres n’ont–ils pas continué la lutte contre la colonisation française en appliquant le même principe, entre autre à l’Occitanie, dont ils défendent la langue et la culture ?

Y aurait-il des peuples qui ont le droit de se libérer et d’autres qui ont le droit et le devoir de rester sous la tutelle bienveillante d’un grand frère ?

Gèli Grande

à Rodez : "Un Pòble, una Lenga, una Nacion … Occitània"

à Rodez : "Un Pòble, una Lenga, una Nacion … Occitània"

Tag(s) : #Tribune libre