Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La campagne dans les villes

Je vous fais part d’un spectacle lot et garonnais, joué par Jean-Pierre Dupin humoriste natif d’Astaffort, charmant petit village à côté d’Agen où réside aussi Francis Cabrel.

Le tire de son spectacle « Les ruraux parlent aux z’urbains ». Quand le rideau s’ouvre on est en pleine cérémonie mortuaire : c’est l’enterrement de la culture gasconne … en 2050

Puis on découvre Saturnin (qui a pris le pseudonyme de Cassoulet pour résister) vieux paysan vivant dans les années 2050. Les villes sont devenues des mégapoles, elles ont grignoté les prairies, les champs et s’attaquent aux petits villages.

Saturnin dinosaure au beau milieu d’un progrès galopant, décide de livrer un message aux jeunes et au monde entier. Comme il ne maitrise guère l’internet et qu’il est de tradition orale, il va pirater une radio qui est pour l’occasion un vieux poste des années 1950.

Le devoir de Saturnin alias Cassoulet c’est de transmettre sans être moraliste, avec un bon sens évident. Il veut mettre la campagne dans les villes, de l’avant-garde, non ?

Il effleure des valeurs « sûres » comme par exemple : La politesse (qui d’après lui disparaît), la LGV, le monde paysan qui s’effiloche etc …

La petite touche de langue occitane est là aussi, certes, bien discrète cependant.

Un bon moment passé avec Jean-Pierre Dupin. Un regard acide sur le futur, qui interpelle, fait peur ou nous invite à réagir, à résister. C’est à nous de voir.

« Serem çò que bastirem / nous serons ce que nous bâtirons » était le slogan d’Entau Pais. C’est toujours d’actualité.

Joanina Cazes-Grande

9 mai 2013

Astaffort, charmant petit village à côté d’Agen où réside aussi Francis Cabrel

Astaffort, charmant petit village à côté d’Agen où réside aussi Francis Cabrel

Tag(s) : #Tribune libre