Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers l'autonomie économique et financière des régions occitanes comme étape vers l'indépendance de l'Occitanie

le PNO à VilanòvaA propos de la participation financière demandée aux collectivités locales (régions et départements) pour la construction d’une nouvelle ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse, Alain Rousset (PS), Président du Conseil Régional d’Aquitaine, a interpellé le gouvernement. Il lui demande de prendre en compte la situation financière difficile des départements et régions  concernés par ce projet qui ne va pas sans contestation. Si pour les élus locaux l’objectif est de désenclaver les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées en les rendant accessibles depuis Paris beaucoup plus rapidement, pour le Parti de la Nation Occitane, il importe de cesser d’être obnubilé par Paris. Le véritable enjeu est de désenclaver une partie de l’Occitanie sur l’axe Bordeaux Nice en prolongeant la LGV vers Montpellier, Marseille et Nice et en la reliant à Barcelone et aux autres régions européennes voisines. Ceci ne peut se faire dans le seul intérêt des métropoles occitanes  et ne doit laisser de côté ni les villes moyennes ni le centre et le Nord de l’Occitanie. Loin de faire du tout LGV, il faut aussi moderniser les lignes existantes pour leur permettre d’absorber l’accroissement du trafic voyageurs et de développer le ferroutage.

M. Rousset a raison de lier ce projet et l’aménagement du territoire à la réforme des finances locales. Comme François Hollande, il préconise de redonner un peu d’autonomie financière aux collectivités territoriales et de poursuivre la décentralisation. Le Parti de la Nation Occitane pense qu’il faut aller beaucoup plus loin. Nous avons besoin de régions jouissant d’une véritable autonomie sur le plan économique et fiscal, notamment du pouvoir de lever l’impôt sur place et d’en reverser une part négociée au pouvoir central. Dans le cadre actuel caractérisé par le désengagement financier de l'État central, l’autonomie financière et fiscale risque de consister principalement à gérer une dotation de l’Etat en baisse. L’exemple du dynamisme économique de l’Allemagne montre qu’une véritable autonomie ne peut fonctionner que dans un cadre fédéral et pas dans un cadre hypercentralisé comme celui de la France. Le Parti de la Nation Occitane se prononce pour l’autonomie des régions occitanes dans un cadre fédéral français et européen comme étape vers la création d’une République fédérale occitane indépendante.

17 février 2012  
Parti de la Nation Occitane
10 rue de Romas
F- 47000 Agen(Occitanie)
      +33 6 76 47 32 12
joan.peire.alari@gmail.com
http://www.p-n-o.org

Tag(s) : #COMMUNIQUÉ (Fra )