Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En direct de l’Estivada, le 31 juillet 2011
Un débat très nationaliste à Radio Lengadòc
estivada 2011 los pagalhos stand lo lugarnC’est déjà sous un beau soleil la dernière journée de l’Estivada. Je ne parlerai que peu de la journée d’hier avec sa moisson de contacts riches autour de notre stand.

Gilles Servat, le chanteur breton, était programmé en soirée. Je ne l’avais pas vu et entendu depuis de nombreuses années. Il m’ a paru un peu tristounet. Il chante surtout en français et assez peu en breton. Dommage ! Non je vais plus m’attarder sur le débat à Radio Lengadòc de ce midi.

Les invités étaient Patrick Roux, directeur de l’Estivada, Jacky Grau pour País Nòstre, Sergi Viaule pour le Partit Occitan et votre serviteur pour le P.N.O.

Le thème était : bilan de l’Estivada et perspectives pour le mouvement occitan. Patrick Roux interrogé par Pascau Pottier dresse un bilan optimiste et très politique de l’Estivada 2011 en mettant l’accent sur la soirée de référence du vendredi avec le concert du Dalfin. Il dit avoir subi des pressions en dehors du cadre du festival pour empêcher les partis politiques occitans de s’exprimer publiquement.

Il a profité de la visite de Ségolène Royal pour lui rappeler les promesses non tenues de Mitterrand en 1981.

Il affirme la nécessité de l’union des occitanistes, vous avez bien lu, en face des partis politiques français.

Jacky Grau défend son appartenance à Europe Écologie alors que Sergi Viaule tient un discours en rupture par rapport à la ligne officielle de son parti sur l’alliance avec les écologistes, ce que relève Pascau Pottier. Sergi dit ne pas se soucier des lignes rouges ou jaunes. Il affirme la nécessité d’un pouvoir législatif pour les Occitans. Il ne faut pas attendre des partis français, Verts compris, qu’ils fassent le travail à notre place. Discours auquel je ne peux qu’adhérer. J’évoque la démarche de Grosclaude pour la création de mouvements régionaux occitans larges pour la valider et souligner notre engagement dans celle-ci. Finalement c’est Jacky Grau qui me semble le plus en retrait politiquement. Il semble ne pas croire à l’union des forces occitanes.

La conclusion inattendue est tirée par Patrick Roux qui tient un discours très politique que le P.N.O pourrait valider sans problème. Opportunisme ? Je ne le crois pas. Je parie que non. Nos contacts personnels avec lui sont chaleureux. Nous avons décidé de lui offrir  une carte d’Occitanie.

C’est sûr, nous reviendrons à Rodez l’an que ven.

A noter que le débat s’est déroulé entièrement en occitan.
JP Hilaire, co-président du P.N.O

Tag(s) : #Estivada Rodez