Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

// amb l'aimabla autorizacion de l'autor/avec l'aimable autorisation de l'auteur //

Letra aubrida au Cònsol de Lascasèras

********************************************

Lettre ouverte au Maire de Lascazères


Objet : Dénomination des voies 

Adishatz !

Mesdames, Messieurs le Conseil Municipal, Monsieur le Maire de Lascasèras 

Je fais suite au courrier adressé à vos concitoyens dans lequel vous annoncez un changement de dénomination des voies au détriment de la langue Gasconne et au profit du français.

C’est à regret que j’ai pris connaissance de cette décision validée par la Mairie de Lascasèras en date du 6 septembre 2019.

Ce changement de dénomination met en péril notre langue et notre culture bigourdanes. Nommer chemin un camî pluriséculaire au cœur de la Gascogne représente une incohérence linguistique entraînant une rupture dans la transmission de la langue, de la culture et de l’histoire de la Bigorre.

Cette décision porte préjudice à l’histoire des lieux et à la toponymie. Elle va à l’encontre des politiques publiques visant à promouvoir et à protéger la langue occitane. La présence de la langue orale est encore vivace au sein de votre commune, la priver de son écriture serait un geste maladroit.

Le respect du patrimoine européen que constituent notre langue et notre culture gasconnes doit être une priorité locale et départementale. Nos ancêtres ont parlé et aimé cette langue, elle a été transmise et nous en sommes les héritiers, elle est une beauté fragile de notre identité régionale.

La conservation de la nomenclature gasconne sur la commune constitue un prérequis essentiel afin d’honorer notre territoire. Nous sommes en 2019, le temps des discriminations linguistiques envers les langues régionales est révolu.

Cette francisation me semble regrettable et non justifiée. Cela fait des siècles que les camîs du village se nomment ainsi sans que cela n’entraîne un quelconque dysfonctionnement.

Porter atteinte à l’histoire linguistique du Terroir de Rivière-Basse signifie priver les citoyens de Lascasèras – ainsi que les générations futures – de leurs racines et de leur culture territoriale.

Camî de las lanes dou bosc ; Camî de Marquissaou… Lascaseràs a la chance de posséder ce doux legs de l’histoire depuis plusieurs décennies déjà. Je ne sais quelle envergure peut prendre votre décision au sein de la commune et ni quelles répercussions elle peut avoir à l’égard de la signalétique gasconne déjà en place, c’est pour cela que je prends les devants et vous demande, au nom de la culture, de bien vouloir mettre tout en œuvre afin de préserver in situ la signalétique gasconne qui borde les camîs de Lascasèras. Ce trésor inestimable est un héritage fragile, nous avons le devoir de le protéger et de le conserver.

Dans l’attente de vous lire à ce sujet, je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs le Conseil Municipal, Monsieur Le Maire, mes salutations les plus respectueuses,

Bien cordialement, de còr e d’òc,

Paulina Kamakine​​​​​​​

Au Cònsol de Lascasèras, au Maire de Lascazères
Tag(s) : #Tribune libre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :