Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sont les Rohingya de Birmanie ?  

 

   Les Rohingya, de tradition musulmane, sont d'origine bengali mais, arrivés depuis le XVIIe et XVIIIe siècles, il me semble, ils se sont assimilés linguistiquement à leur environnement rakhin dans l'état d'Arakan.

   Les Rakhin, généralement bouddhistes, parleraient un dialecte très périphérique de la langue birmane, ce qui les fait considérer comme une nationalité qui dispose (nominalement) de son état, l'Arakan. Ils ont eu dans le temps des tentations séparatistes, leurs militants étaient très liés aux Karen nationalistes.

Pour revenir aux Rohingya, ils sont un demi millions, en comptant ceux qui sont expatriés dans le Golfe ou en Asie sud-orientale. Considérés comme des non-citoyens, ils souffrent continuellement du national-bouddhisme birman (1978, 1990) qui fait tout pour les faire fuir, en employant la manière forte, bien évidemment. Accueillis régulièrement dans les camps à la limite du Bangladesh, ils ne sont pas considérés comme Bengalis par Dakha qui en a déjà bien assez à gouverner.

   Mais ses services secrets aident les "résistants" rohingya à l'occasion, sans parler du soutien chaleureux des islamistes locaux.

   Depuis quelque temps, soutenus par le pouvoir, des moines extrémistes se sont lancés dans une campagne politico-sociétale de purification ethno-religieuse afin d’expulser les Rohingya, bien intégrés en dehors de la religion, en dénonçant les mariages entre autres. Il semble que ce soit une manière comme une autre pour l’armée et les élites birmanes de garder la main sur les peuples colonisés de la périphérie qui ont manifesté dans les urnes leur rejet des partis birmans, en particulier le LND d'Aung San Suukyi.

   Les Rohingya ne sont pas les seuls musulmans de Birmanie, 4 % de la population totale, il y a d’autres groupements comme les Orang Laut (Malais) des îles Mergui au sud. Ils se méfient tous de l’état central sans être menacés pour le moment à ma connaissance.

 

Jean-Louis Veyrac

16/09/17

 

Qui son li Rohingya de Birmania ?

 

   Li Rohingya, de tradicion musulmana, son d'origina bengalia mai, arribats dempuei li XVII e XVIII emes segles, ço me sembla, se son assimilats lenguisticament a son environa rakhin dins l'estat d'Arakan.

   Li Rakhin, generalament boddhistas, parlariàn un dialecte força periferic de la lenga birmana, ço que li fai considerar coma una nacionalitat que dispausa (nominalament) de son estat, l'Arakan. An agut de temptacions separatistas dins lo temps, sis activistas èron ligats de proche i Karen nacionalistas.

   Per tornar sus li Rohingya, son un mieg milion, en comptant aqueli que son espatriats dins lo Golfe o en Asia sud-orientala. Vists coma de non-ciutadans, patisson de longa dau nacional-boddhisme birman (1978, 1990) que fai tot per li far fugir, en emplegant la maniera forta, ben evidentament. Aculits regularament dins li camps a la rasa bangladeshia, son pas considerats coma bengalis per Dakka que n'a ja ben pron a governar. Mai si servicis segrets donon la man i "resistents" rohingya a l'ocasion, sens parlar dau sosten caloros dis islamistas locaus.

Dempuei quauqui temps, sostenguts per lo poder, de monges extremistas se son lançats dins una campanha politico-societala  de purificacion etno-religiosa per fin de forabandir li Rohingya, ben entegrats en defora de la religion, en denonciant li matrimonis  entre autres. Sembla que sià un biais coma un autre per l'armada e lis elitas birmanas per gardar la man sus li poples colonisats de la periferia qu'an manifestat dins lis urnas son regèt di partis birmans, LND d' Aung San Suu Kyi en tèsta.

   Li Rohingya son pas li sols musulmans de Birmania, 4 % dau totau, ie a d'autri gropaments coma li Orang Laut (Malés) dis isclas Mergui au sud. Se mesfison toti de l'estat centrau sens estre menaçats per l"ora, que sache.

 

Joan-Loís Veirac

 

16/09/17

 

Rohingya de Birmanie

Rohingya de Birmanie

Tag(s) : #Tribune libre, #Actualités, #international