Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le principe de colonisation procède de la conquête et impose une domination. L’une et l’autre ne sont jamais allées sans la plus grande brutalité.

  Le 15 février 2017, Emmanuel Macron un des candidats les plus en vue dans la course à la présidence de la République Française de mai 2017, est allé en Algérie et a déclaré au micro d’un média local, que la colonisation de ce pays par la France était un crime contre l’humanité.

  N’en déplaise au grincheux de tous ordres cette phrase sonne juste. Oui, la colonisation française, mais pas qu’elle, a été et est encore une horreur, une barbarie, un crime contre les peuples qui subissent ces situations intolérables.

  La colonisation en tant que domination d’un peuple par un autre ne se limite pas au seul phénomène historique qui voit l’Europe réussir, à partir du XVIe siècle, à dominer, la quasi-totalité de la planète.

  La colonisation ça existe depuis que les peuples se sont distingués les uns des autres par leurs langues et leurs cultures. Il y a toujours eu de la part de la classe dirigeante de certains peuples (et avec la complicité objective de ceux-ci), une volonté d’hégémonie sur des territoires sur lesquels vivaient des populations qui n’avaient pas spécialement envie de se soumettre à un pouvoir extérieur à leur peuple ou ethnie. L’empire Romain en était un des plus beaux exemples.          

  Le principe de colonisation procède de la conquête et impose une domination. L’une et l’autre ne sont jamais allées sans la plus grande brutalité.

  Les occitans que nous sommes en savons historiquement quelque chose, au même titre que les    autres peuples qui subissent le même sort que nous au sein de l’Hexagone ou ailleurs dans le monde

  Le projet d’une puissance coloniale est généralement de dominer et d’exploiter à son profit, un pays colonisé et non pas d’éliminer la population autochtone, d’autant qu’elle peut leur servir.

  Ainsi aujourd’hui les occitans formatés par l’école française qui les privent de leur langue, de leur culture et de leur histoire, sont les plus zélés des fonctionnaires qui font régner l’ordre colonial.

  Ces mêmes occitans trouvent normal que les matières premières extraites du sous- sol de leur pays ne fassent l’objet d’aucunes retombées économiques au profit des régions et des populations concernées.

  Le pillage des ressources du sous-sol était le cas en Algérie, en Afrique Noire, en Indochine, ou à Madagascar, c’est toujours le cas en Nouvelle Calédonie et … en Occitanie.       

  Pour en revenir à l’Algérie, pour réussir à dépasser cette histoire douloureuse et sortir de la culture de la culpabilisation sur laquelle on ne construit rien, il faudrait que presque 60 ans après la fin de la guerre d’Algérie, la France ancienne puissance coloniale et l’Algérie ancienne colonie s’inspirent de l’exemple de l’Afrique du Sud post Apartheid.

  Il faudrait alors instaurer sous l’égide de l’ONU ou du Conseil de l’Europe une Commission de la Vérité et de la réconciliation qui entendra sans exception les avis des deux côtés.

Gèli Grande

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio-actuel/Portrait-du-colonise-precede-de-Portrait-du-colonisateur

« La France s’est crée par la destruction de 5 cultures, bretonne, occitane, alsacienne, corse et flamande ». Michel Rocard en 2005

à lire aussi l'article de l'Obs

La colonisation, un crime contre l'humanité

La colonisation, un crime contre l'humanité

Tag(s) : #Tribune libre, #international