Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rassemblement de l’Esprit du Sud à Auch le samedi 10 décembre, le PNO y était

Le 1er octobre 2016 à Mont de Marsan - département des Landes -  plus de 3000 personnes (dont les occitanistes culturels de Gascon Lanas) se réunissaient à l’appel de l’association l’Esprit du Sud dont la charte proclame : « Dans un monde qui se globalise au risque de provoquer la disparition de nombreuses cultures minoritaires, il est indispensable de rappeler – comme les états membres y sont engagés par les conventions de l’Unesco de 2003 et de 2005 sur la protection et la promotion des patrimoines culturels immatériels et de la diversité des expressions culturelles – que celles-ci, tant qu’elles ne portent pas atteinte aux droits de l’homme, doivent être respectées et pouvoir se transmettre en toute liberté. Les différentes formes de chasse, de pêche, de tauromachie, les arts et pratiques de l’agriculture, de l’élevage, de la gastronomie ainsi que les manifestations folkloriques, sportives et culturelles, la valorisation et la transmission de la langue occitane de Gascogne participent de cet Esprit du Sud qui repose sur un patrimoine ancestral amplement partagé par nos régions et qu’il appartient à l’État de préserver. »

Le 10 décembre 2016 à Auch à partir de 10 heures du matin sur les allées d'Etigny, à l’appel d’André Daguin, célèbre restaurateur auscitain, l'association Esprit du Sud 32 (du Gers) organisait une manifestation similaire à celle de Mont de Marsan, à laquelle participèrent le Partit de la Nacion Occitana et Bastir Occitanie. Celle-ci a réuni plus de 3 500 personnes.

La tribune était ornée d’une banderole en lettres jaunes sur fond rouge sur laquelle on distinguait très clairement une croix occitane puis Esprit du Sud 32 et Fiers d’être Gascons. 

À l’heure des prises de parole tous les responsables de cette manifestation ont rappelé que le Gers comme tous les départements occitans environnants ont toujours été et sont encore des terres d’accueil et de partage.

André Daguin rappela cette évidence : Il n’y a pas d’innovation sans une solide tradition sous-jacente.

À noter entre-autre le stand de la course landaise ou la langue et la culture occitanes étaient clairement assumés.

Le Partit de la Nacion Occitana et Bastir Occitanie ont distribué 700 à 800 tracts qui ont reçu un bon accueil de la part des manifestants. Le peuple occitan était là et toutes les générations étaient représentées, les ruraux comme les citadins, les Gersois comme ceux des   départements voisins, les porteurs de bérets comme ceux qui n’en portaient pas. Tous les orateurs ont insisté sur le fait qu’ils admettaient qu’on puisse ne pas aimer toutes leurs traditions mais ils voulaient être respectés. Ils ont dénoncé les écologistes intégristes et animalistes qui veulent faire interdire la chasse sous ses diverses formes, le gavage, la course landaise et la corrida à l’espagnole. Ils ont dénoncé une certaine forme de mondialisation qui tue l’agriculture et le mode de vie traditionnels. Nous ne sommes pas d’accord avec eux sur tout mais leur défense de l’identité gasconne et de la langue nous plait. Il y a dans « Esprit du Sud » un potentiel à creuser pour conscientiser l’opinion publique. La langue n’est mentionnée que du bout des lèvres encore, mais il y a une grosse marge de progression si nous restons à leur écoute et continuons le dialogue avec eux. Nous assumons notre présence à Auch malgré les reproches des occitanistes anti-corrida et anti bien des choses. C’est bien sûr plus confortable de rester chez soi ou dans l’entre-soi occitaniste pour éviter de rencontrer des gens soi-disant « infréquentables » mais cela ne fait pas avancer d’un pouce l’émancipation de la nation occitane.

Gèli Grande

à Auch avec Esprit du Sud 32.

à Auch avec Esprit du Sud 32.

Tag(s) : #Tribune libre, #Actualités