Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lo Partit de la Nacion Occitana demanda la liberacion d'Ebru Firat

   Fa ara dos meses que la jove occitano-curda Ebru Firat, nascuda a Moissac (Carcin-Bas), es empresonada en Turquia.

   Aqueste 8 de novembre de 2016 ven d'èsser inicament condemnada a cinc ans d'empresonament per la justícia turca amb l'acusacion "d'apartenéncia a una organizacion terrorista" alara qu'aquesta militanta defensora dels dreches umans e de la democracia quitèt sos estudis a Tolosa per anar combatre los barbars de l'Estat islamic.

   D'origina curda, la jove moissaguesa combatèt a Kobane (Curdistan del ponent) dins las unitats d'autodefensa curdas YPG (Yekîneyên Parastina Gel/Unitat de Proteccion del Pòble) organizacion considerada coma "terrorista" pel governament islamista d'Erdogan. Es en tornant en Occitània que la jove Ebru Firat foguèt arrestada lo 8 de setembre de 2016 a l'aeropòrt Ataturc d'Istanbol. Desempuèi es dins las jaulas de l'Estat autoritari turc.

   Lo Partit de la Nacion Occitan denoncia una justícia partidària al servici de l'imperialisme turc. Demanda exprèssament la liberacion immediata e sens condicion de la resistenta occitano-curda.

   Lo Partit de la Nacion Occitana remembra per l'escasença qu'es favorable a la creacion d'un Estat curd sus totes los territòris d'aquesta nacion. Èra estat ja previst al moment de la signatura del tractat de Sèvres, lo 10 d'agost de 1920.

 

   Le Parti de la Nation Occitane demande la libération d'Ebru Firat

 

   Cela fait maintenant deux mois que la jeune occitano-kurde Ebru Firat, née à Moissac (Bas Quercy), est emprisonnée en Turquie.

   Ce 8 novembre 2016, elle vient d’être de manière inique, condamnée à 5 ans de prison par la justice turque sous l’accusation « d’appartenance à une organisation terroriste » alors que cette militante, défenseur des droits de l’homme et de la démocratie a abandonné ses études à Toulouse pour aller combattre les barbares de l’État islamique.

   D'origine kurde, la jeune moissagaise a combattu à Kobané (Kurdistan occidental) dans les unités d'auto-défense kurdes YPG (Yekîneyên Parastina Gel/Unité de Protection du Peuple) organisation considérée coma "terroriste" par le gouvernement islamiste d'Erdogan. C’est en retournant en Occitanie que la jeune Ebru Firat a été arrêtée le 8 septembre 2016 à l'aéroport Atatürk d'Istamboul. Depuis, elle est dans les geôles de l’État autoritaire turc.

   Le Partit de la Nacion Occitana dénonce une justice partisane au service de l’impérialisme turc. Il demande expressément la libération immédiate et sans conditions de la résistante occitano-kurde.

   Le Partit de la Nacion Occitana rappelle à cette occasion qu’il est favorable à la création d’un État kurde sur tous les territoires de cette nation. Cela avait été déjà prévu au moment de la signature du traité de Sèvres, le 10 août 1920.

Le Parti de la Nation Occitane demande la libération d'Ebru Firat
Le Parti de la Nation Occitane demande la libération d'Ebru Firat
Le Parti de la Nation Occitane demande la libération d'Ebru Firat

Le Parti de la Nation Occitane demande la libération d'Ebru Firat

Tag(s) : #COMUNICAT( Oc ), #COMMUNIQUÉ (Fra ), #international, #kurde