Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réaction de Jean-Pierre Hilaire, vice-président du PNO

suite à l'élection de Donald Trump

Élection de Donald Trump

Nous nous réveillons avec une nouvelle qui, même si elle est désagréable, n'était pas totalement inattendue et dont les souverainistes français de tout poil se réjouissent bruyamment.

Donald Trump est élu président des USA avec une majorité républicaine dans les deux chambres du Congrès. Il pourra donc faire beaucoup de dégâts sur le plan intérieur et extérieur, même s'il ne pourra pas faire tout ce qu'il a annoncé en raison des contraintes internationales.

Le rejet du système politique et des élites jugés corrompus que nous connaissons en Europe aussi, se traduit par l'arrivée d'un démagogue au pouvoir à Washington. On peut bien sûr incriminer le libéralisme économique et une mondialisation qui, si elle a réduit la pauvreté au plan mondial, a fait perdre des millions d'emploi dans l'industrie aux USA et ailleurs.

La perte d'emploi pour une frange importante de la population se traduit aussi par une crise identitaire et des réactions de rejet vis à vis des minorités ethniques et des migrants aux USA. Nous connaissons ce ce phénomène comme nous connaissons sur les deux rives de l'Atlantique la menace du terrorisme islamique et la crise identitaire.

Désormais chez nous, l'élection de Marine le Pen comme présidente de la République devient tout à fait possible. Nous connaissons aussi les conséquences que cela pourrait entrainer : l'éclatement de l'Union européenne, déjà bien mal en point avec le Brexit et la crise en Grèce.

Les peuples, un peu partout dans le monde, quand ils peuvent s'exprimer démocratiquement, votent contre le système mais ce faisant, ils le remplacent par quelque chose de pire. Peut-on les persuader de faire preuve de plus de sang froid ? Rien n'est moins sûr.

Dans l'État français, la gauche est en miettes, la droite va choisir parmi des candidats tous issus du système. Pas étonnant que beaucoup de citoyens se disent : pourquoi pas essayer le FN.

Ce n'est pas notre dénonciation incantatoire du vol d'identité ethnique en Occitanie par le FN qui va enrayer le phénomène. Oui, l'élection de Donald Trump nous interpelle. Il est temps de changer de logiciel. Il ne s'agit plus seulement de faire barrage à Marine le Pen avant qu'elle arrive au pouvoir ou quand elle y sera mais de proposer une alternative crédible au national-populisme démagogique qui sera source de cruelles désillusions.

En attendant, il sera préférable de voter, (et pas un vote blanc ou nul) même si le choix n'est pas enthousiasmant, plutôt que d'aller pêcher à la ligne. Sinon, nous n'aurons que ce que nous méritons.

Christian Troadec obtiendra-t-il les 500 parrainages ? Cela dépend en partie de nous.
JP Hilaire, vice-président du PNO

Donald Trump, photo @Gage Skidmore

Donald Trump, photo @Gage Skidmore

Tag(s) : #international, #Actualités