Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le gouvernement français a décidé de « répartir » les migrants de Calais entre la plupart des régions de l’État français ; les quatre régions en totalité ou en grande partie occitanes sont concernées.

Une telle politique, comme bien d’autres, devrait être définie et appliquée en concertation avec les régions concernées. Le Parti de la Nation Occitane constate que le centralisme français a encore frappé, comme pour le récent découpage régional.

Si les migrants s’accumulent à Calais et aux environs, c’est bien parce qu’ils veulent passer en Grande Bretagne. Le gouvernement français ne tient compte de ce désir qu’en les en empêchant et en les éloignant, ce qui permet de prévoir un retour massif des dits migrants à Calais.     

Le Royaume Uni se décharge sur la France de la responsabilité d’empêcher les migrants de passer, alors que s’ils y arrivent il les accueille et se procure une main d’œuvre exploitée et docile. Face à la crise des flux migratoires actuels, le Parti de la Nation Occitane demande à l’Union Européenne et aux États qui en sont membres ou associés de définir et d’appliquer une politique européenne cohérente, coordonnée et solidaire.

La plupart des migrants sont des réfugiés, tous doivent être traités avec humanité et respect. L’Occitanie a une tradition ancienne de terre d’accueil, elle peut accueillir ceux qui choisiraient de s’installer chez nous, de façon provisoire ou plus durable, comme elle a toujours accueilli et souvent en nombre bien plus considérable les migrants provenant de la France qui nous colonise et de ses diverses autres colonies européennes et d’outre-mer.

Le Parti de la Nation Occitane demande aux pouvoirs publics locaux et régionaux occitans d’affirmer l’identité occitane de nos territoires et d’inviter les migrants à la partager, en leur proposant notamment une initiation à la culture occitane, voire à la langue occitane, pour aller au-delà d’une alphabétisation certes nécessaire en français et d’une présentation désincarnée de la culture « française ». Un accueil ainsi « occitanisé » contribuerait à réussir leur intégration. Même si la charge matérielle de la « répartition » décidée par l’État sans concertation doit lui incomber, c’est aux collectivités territoriales, et en particulier aux régions, qu’incombe la responsabilité d’exiger et de réaliser une dimension occitane de cet accueil.

Beaucoup de migrants, qui fuient leur pays en proie à la guerre ou au sous-développement aigu, ne demanderaient pas mieux que de rentrer chez eux, dans des pays pacifiés et en voie de développement ; les pays développés qui se plaignent de subir cette « crise migratoire » et notamment la France ont souvent contribué à la créer ou à aggraver par des interventions militaires inconsidérées ou des rapports coloniaux. Il est de leur responsabilité de résoudre cette crise :

-   par des actions résolues pour mettre fin aux conflits qui alimentent les courants migratoires via la Libye ou à partir de la Syrie et de l’Irak  

-  par une aide au développement économique en Afrique qui profite aux populations concernées et non aux potentats locaux .

 

************************************************

 

Lo Govèrn francés decidiguèt de « repartir » los migrants de Calais entre quasi totas las regions de l’Estat francés ; las quatre regions totalament o per una granda partida occitanas son concernidas.

Aquesta politica, coma plan d’autras, deuria èsser definida e aplicada en acòrdi damb las regions concernidas ; lo Partit de la Nacion Occitana constata que lo centralisme francés a encara trucat, coma per la recenta retalhada de las regions.

Se los migrants s’amolonan a Calais e als entorns, es plan per que vòlon passar en Granda Bretanha. Lo  govèrn francés tèn compte d’aquesta desirança sonque per los empachar d’o far e los esluènhar, çò que permet de preveire que los migrants tornaràn massissament a Calais.

Lo Reialme Unit se descarga sus França de la responsabilitat d’empachar los migrants de passar e totun se i arriban los aculhis e aquò li fa una man d’òbra esplechada e docila. Per enfàciar la crisi dels flusses migratòris de l’ora d’ara, lo Partit de la Nacion Occitana demanda que l’Union Europenca e los Estats que ne son sòcis o restacats definiscan e apliquen una politica europenca coerenta, coordenada e solidària.

La mager part dels migrants son de recaptats, devon totes èsser tractats amb umanitat e respect. Occitània tèn una tradicion anciana de tèrra d’aculhança, pòt aculhir los que causirian de s’estancar en çò nòstre, d’un biais provisòri o mai duradis, coma aculhiguèt de longa los migrants venènt de França que nos colonisan emai los de las diversas autras colonias europencas e d’oltra mar que venguèron sovent plan mai nombroses que los migrants d’uèi.

Lo Partit de la Nacion Occitana demanda que los poders publics locals e regionals occitans afortiscan l’identitat occitana dels nòstres territòris e que conviden los migrants a la partejar, en tot los i propausar notadament una iniciacion a la cultura e a la lenga occitanas, per anar al delà d’una necessaria alfabetizacion en francés e d’una presentacion desincarnada de la cultura « francesa ». L’acuèlh « occitanisat » d’aqueste biais contribuiria a capitar lor integracion. Se la carga materiala del repartiment decidit per l’Estat sens concertacion es lo seu afar, las collectivitats territorialas e mai particularament las regions an la responsabilitat d’exigir e de balhar una dimension occitana a-n-aqueste acuèlh.

Fòrça migrants que fugisson lor pais qu’es en guèrra o que patis d’un jos desvelopament dels grèus dirian pas de non per se’n tornar, dins de paises pacificats e en camin de desvelopament ; los paises desvelopats e notadament França que se planhisson d’endurar aquesta crisi migratòria son eles que ne son la causa e qu’o empejorèron tot en intervenènt militarament d’un biais descabestrat o colonial. Lor responsabilitat es de resòure aquesta crisi :

- per d’accions fermas per tal que s’acaben los conflictes qu’alimentan los corrènts migratòris partènt de Libia, de Siria e d’Irac.

- per una ajuda al desvelopament economic en Africa que profite a las populacions concernidas e non pas als capdaus locals.

Communiqué PNO, Calais.

Communiqué PNO, Calais.

Tag(s) : #COMMUNIQUÉ (Fra ), #COMUNICAT( Oc )