Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rappel :

Le Parti de la Nation Occitane ne soutient aucun gouvernement israélien en particulier quelle que soit sa tendance politique. Il soutient le droit d'Israël à l'existence dans un État dont les frontières soient sûres et reconnues internationalement.

Sa position est expliquée dans notre revue Lo Lugarn n° 108 en page 48.

La position du PNO n'a pas changé depuis 2013. On peut dénoncer les exactions de Tsahal en Judée-Samarie (Cisjordanie) vis à vis des Arabes de Palestine (il n'existe pas un peuple palestinien) et la politique punitive des gouvernements israéliens mais il faut aussi dénoncer les obstacles à la paix qui viennent du côté arabe. D'abord du côté des États arabes de la région qui ont toujours eu intérêt à faire durer ce conflit qui sert de diversion pour leurs populations mais aussi du côté du Hamas, pouvoir terroriste dans la bande de Gaza dont l'objectif, jamais renié, n'est pas la paix mais de chasser les juifs de leur territoire historique. Les interventions des grandes puissances n'ont jamais jusqu'ici réussi à établir la paix qui serait dans l'intérêt de tous les peuples de la région. Cette paix ne pourra venir, si elle vient un jour, que d'un compromis territorial entre protagonistes de ce conflit. Ce sera alors, que nous y soyons favorables ou non ne change rien à l'affaire, aux Arabes de Palestine de décider s'ils veulent ou non créer un État arabe supplémentaire qu'Israël pourrait accepter à condition par exemple qu'il ne prône pas le terrorisme et ne représente pas une menace militaire. Évidemment, la guerre en Syrie, voisin d'Israël, et en Irak fait passer au second plan ce conflit et dans l'immédiat sert les intérêts d'Israël puisque le mouvement Hezbollah activement engagé aux côtés du régime d'Assad et de l'Iran contre Daech et les autres opposants, n'est plus en mesure d'attaquer l'État hébreu. Mais ce ne sont que des intérêts à court terme.


JP Hilaire
27 avril 2016

                                       ******************************

La position actuelle du P.N.O sur Israël 

par Jean-Pierre Hilaire, coprésident du P.N.O

   La position du Parti de la Nation Occitane sur Israël et plus spécialement sur le conflit israélo-palestinien que nous préférons définir comme conflit entre les Hébreux et les Arabes de Palestine, lui a été souvent vivement reprochée au nom du très politiquement correct soutien à la lutte de soi-disant libération nationale du « peuple » palestinien. Les deux textes de référence sur le sujet sont :

La nation hébreue (ou Israël) (1979) de François Fontan et Israël en l'an 2000 (1993) de Jean-Louis Veyrac qui sont consultables sur http://ethnisme.ben-vautier.com/

L’analyse de Jean-Louis Veyrac est la plus récente publiée dans le Lugarn. Elle tranche par rapport à celle de François Fontan en 1979 puisque elle prône un compromis territorial entre Hébreux et Arabes qui aura forcément lieu un jour ou l’autre. Il n’est plus question que les Hébreux récupèrent l’intégralité de leur territoire historique. Mais il est aussi peu probable qu’un État palestinien soit créé sur la base des frontières de 1967. La grande nation arabe est morcelée et la création d’un état arabe palestinien la morcellerait encore davantage. Nous n’y sommes pas favorables mais pouvons-nous nous y opposer si la paix entre Arabes et Hébreux est à ce prix ? Il est pour l’instant utopique de prôner l’unité de la nation arabe si divisée sur le plan tribal et même religieux (Sunnites, Chiites et Chrétiens)

Une précision d’importance : on nous reproche d’être pro-sionistes. Nous assumons cette position car pour nous le sionisme est le mouvement national hébreu. Pour nous ethnistes, être sioniste, c’est tout simplement être pour l’existence de l’État d’Israël sur les territoires historiques des Hébreux, dans la mesure du possible, avec  des frontières sûres et internationalement reconnues, même si c’est au prix d’un compromis territorial pour assurer la paix entre les Hébreux et les Arabes.  Ce n’est pas un renoncement. La paix est préférable à cet éternel conflit et, vu le développement de l’état hébreu, elle serait synonyme de prospérité pour tout le proche et moyen Orient.  Autre précision, nous ne soutenons pas un gouvernement israélien particulier ou une tendance politique israélienne particulière. Nous soutenons le droit à l’existence d’Israël. Ceci précise le critère 3 « Le nationalisme du P.N.O se définit comme la lutte pour l’indépendance et l’intégrité territoriale de toutes les nations du monde, sans aucune exclusive ni restriction. Par exemple, à côté de la grande nation arabe qui va de l’Irak au Maroc, le P.N.O reconnaît et défend la nation israélienne dans son droit à vivre sur les territoires historiquement hébreux. Ceci étant, il appartient à tous les peuples et à eux seuls de définir leurs relations de voisinage. » parmi les 8 critères d’adhésion au P.N.O qui sont rappelés dans chaque numéro du Lugarn. Notre position est réaliste, pas dogmatique ni manichéenne comme la caricaturent ceux qui ne savent pas ou sont de mauvaise foi.

 

Septembre 2013

Occitanie-Israël.

Occitanie-Israël.

Tag(s) : #international