Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Charte européenne des langues régionales.

Charte européenne des langues régionales.

"Le Partit de la Nacion Occitana dénonce une fois encore la complicité de fait entre la gauche et la droite françaises pour perpétuer leur politique d'éradication de notre langue".

Le Sénat français enterre la ratification de la Charte européenne

 Trois jours après les manifestations pour les langues régionales à Montpellier, Carhaix, Bayonne, Strasbourg et Perpignan, le vote du 27 octobre du Sénat de la République française enterre la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires, promesse n° 56 du candidat François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012.

 En 1999, la France n’avait signé que 39 des 98 engagements de cette Charte et avait assortie cette signature d’une « déclaration interprétative » en restreignant la portée.

 La promesse  n° 56 de François Hollande ne consistait qu'à ratifier cette signature a minima.

Une mise en conformité de la France avec les normes démocratiques européennes (qui sont obligatoires pour les pays nouveaux adhérents à l'Union Européenne) imposerait une révision constitutionnelle pour mettre la Constitution française en conformité avec ces normes européennes dont la Charte, et pas l'inverse. Un progrès souhaitable serait que la France souscrive de nouveaux engagements parmi les 59 restants.

 Pour le Partit de la Nacion Occitana, la ratification de la Charte ne suffit pas et doit s’accompagner du vote d’une loi donnant un statut officiel aux langues de France.

 Une fois de plus le Partit de la Nacion Occitana dénonce la duplicité du Président de la République. En effet, alors que durant des années la gauche était majoritaire et à l'Assemblée Nationale et au Sénat, il a attendu de perdre la majorité au Sénat pour proposer la réforme de la Constitution sur ce sujet. Il l'a fait en sachant pertinemment que cela devenait très difficile à obtenir. Le Partit de la Nacion Occitana dénonce une fois encore la complicité de fait entre la gauche et la droite françaises pour perpétuer leur politique d'éradication de notre langue.

 Nous lançons un appel aux Occitans et aux autres peuples de France  pour construire ensemble un projet de société qui ne soit plus marquée par « l’idéologie française » archaïque, rigide et uniformisante. Nous dénonçons l'exception française. La France, pays auto-proclamé des « droits de l'homme » nous refuse un droit démocratique reconnu en Europe, le droit de parler sa langue dans toutes les circonstances de la vie en société.

 Le Partit de la Nacion Occitana s’associera à toutes les initiatives prises par les Occitans et les autres peuples de France pour mettre un terme à la disparition programmée de nos langues.

28/10/2015

                                              ***********************

 

Lo Senat francés entèrra la ratificacion de la Carta europèa

            Tres jorns aprèp las manifestacions per las lengas regionalas a Montpelhièr, Karaez-Plougêr, Baiona, Estrasborg e Perpinhan, lo vòte del 27 d’octòbre passat del Senat de la Republica francesa entèrra la ratificacion per França de la Carta europèa de las lengas regionalas e minoritàrias, promessa n° 56 del candidat François Hollande pendent la campanha presidenciala de 2012.

            En 1999, França aviá signat pas que 39 dels 98 engatjaments d’aquela Carta e aviá ajustat a n'aquela signatura una « declaration interpretativa » que ne restrenhiá  la portada.

            La promessa  n° 56 de François Hollande èra solament de ratificar aquela signatura a minima.

            Una mesa en conformitat de França amb las nòrmas democraticas europèas (que son obligatòrias pels aderents novèls a l'Union Europèa) impausariá una revision constitucionala per dire de metre la Constitucion francesa al nivèl de conformitat amb las nòrmas europèas de la Carta, e non pas l'invèrs. Lo minimum desirable seriá que França soscriguèsse d'engatjaments novèls demest los 59 demorants.

            Pel Partit de la Nacion Occitana, la ratificacion de la Carta basta pas ! Aquesta deu èsser acompanhada del vòte d'una lei balhant un estatut oficial a las lengas de França.

            Un còp de mai, lo Partit de la Nacion Occitana denóncia la duplicitat del President de la Republica. D'efièch, alara que pendent d'annadas l'esquèrra èra majoritària a l'Amassada Nacionala e al Senat, esperèt de pèrdre la majoritat al Senat per prepausar la reforma de la Constitucion sus aqueste sicut. O faguèt en sapient pertinentament qu'aquò deveniá tras que malaisit a obténer. Lo Partit de la Nacion Occitana denóncia tornamai la complicitat de fach entre esquèrra e drecha francesas per contunhar lor politica d'eradicacion de nòstra lenga.

            Delargam una crida als Occitans e als autres pòbles de França per bastir amassa un projècte de societat que siague pas mai marcat per "l'ideologia francesa" arcaïca, regda e uniformatritz. Desaprovam "l'excepcion francesa". França, país auto-proclamat dels "dreches umans" nos refusa un drech fondamental reconegut en Euròpa: lo de parlar sa lenga dins totas las circonsténcias de la vida vidanta en societat.

            Lo Partit de la Nacion Occitana s'associa a totas las iniciativas presas pels Occitans e pels autres pòbles de França per metre un tèrme a la desaparicion programada de nòstras lengas.

28/10/2015

p-n-o@laposte.net

http://lo.lugarn-pno.over-blog.org/

10 rue de Romas

47000 Agen

06 76 47 32 12 

Tag(s) : #COMMUNIQUÉ (Fra ), #COMUNICAT( Oc )