Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comunicat :

Quina reforma territoriala per la Republica francesa ?

Aprèp doas annadas de patetariás sul pretendut « acte tres de la descentralizacion », lo novèl govèrn francés tòrna a las practicas de la tradicion centralista e tecnocratica.

Las 21  regions metropolitanas son apeladas a fusionar per aumentar lor talha e reduire lor nombre a 11, en foncion de critèris unifòrmes, sens consideracion per lor diversitat sociala, istorica, culturala (especialament lingüistica) ni per las volontats de las populacions tocadas.

Al lòc de delegar de competéncias novèlas a las regions e de lor autrejar los mejans politics e budgetaris correspondents, lo govèrn envisatja de lor retirar tornarmai la « clausa de competéncia generala », suprimida jos Sarkòzi en 2010 e restablida en 2014 (!)

Lo Partit de la Nacion Occitana rapèla sas posicions :

- per l'autonomia e la cooperacion de totas las regions e collectivitats occitanas dins l'Estat francés e delà de sas frontièras.

- per lor redefinicion en foncion de las identitats lingüisticas e culturalas (en particular en enclusent las zònas occitanas perifericas) e non pas de manièra tecnocratica mas en consultant las populacions tocadas par referendum.

- per la restructuracion de l'espaci occitan pel mièg dels « païses » que devon remplaçar los departaments coma collectivitats de proximitat.

- per un refortiment dels poders e dels mejans financièrs de las regions, per que pòscan estimular lo desvolopament economic e asegar lo territòri.

Lo Partit de la Nacion Occitana s'opausa donc a de regropaments eterogèneus, coma aqueles envisatjats entre Aquitània e Lemosin d'un costat e Peitau- Charenta de l'autre, o entre Ròse-Alps e l'Auvèrnha (conven al contrari de destacar Dròma e l'Ardècha de Ròse-Alps).

S'opausa tanben al dògma de la necessitat de grandas regions que impausarián als bascs e als catalans de s'integrar dins de regions occitanas mentre que reinvindican amb rason de collectivitats especificas. Per tornar definir pel melhor los territòris regionals, cal poder tornar definir tanben d'unes territòris departamentals.

Per lo Partit de la Nacion Occitana, las regions occitanas devon èstre definidas tan coma se pòt en foncion de las solidaritats e proximitats constatadas dont un indicator es la lenga occitana que lor es comuna. De mai, la revitalizacion de l'espaci central d'Occitània necessita la reconeissença e la valorizacion d'una identitat guianesa, de Brageirac à Menda. De regropaments son possibles entre aquelas regions, dins le respècte de lors personalitats respectivas e en essent que las populacions tocadas los aproven.

Partit de la Nacion Occitana

22 d'abril de 2014

*****************************************

Communiqué :

Quelle réforme territoriale pour la République française ?

Après deux ans de tergiversations sur le prétendu « acte trois de la décentralisation », le nouveau gouvernement français revient aux pratiques de la tradition centraliste et technocratique.

Les 21 régions métropolitaines sont appelées à fusionner pour accroître leur taille et réduire leur nombre à 11, en fonction de critères uniformes, sans considération pour leur diversité sociale, historique, culturelle (notamment linguistique) ni pour les volontés des populations concernées.

Au lieu de déléguer de nouvelles compétences aux régions et de leur consentir les moyens politiques et budgétaires correspondants, le gouvernement envisage de leur retirer de nouveau la « clause de compétence générale », supprimée sous Sarkozy en 2010 et rétablie en 2014 (!)

Le Parti de la Nation Occitane rappelle ses positions :

- pour l'autonomie et la coopération de toutes les régions et collectivités occitanes dans l'État Français et au-delà de ses frontières.

- pour leur redéfinition en fonction des identités linguistiques et culturelles (notamment en incluant les zones occitanes périphériques) et non pas de manière technocratique mais en consultant les populations concernées par référendum.

- pour la restructuration de l'espace occitan à travers les « pays » qui doivent se substituer aux départements comme collectivités de proximité.

- pour un renforcement des pouvoirs et des moyens financiers des régions, afin qu'elles puissent impulser le développement économique et aménager le territoire.

Le Parti de la Nation Occitane s'oppose donc à des regroupements hétérogènes, comme ceux envisagés entre l'Aquitaine et le Limousin d'une part et Poitou- Charentes d'autre part, ou entre Rhône-Alpes et l'Auvergne (il convient au contraire de détacher la Drôme et l'Ardèche de Rhône-Alpes).

Il s'oppose aussi au dogme de la nécessité de grandes régions qui imposerait aux Basques et aux Catalans de s'intégrer dans des régions occitanes alors qu'ils revendiquent à juste titre des collectivités spécifiques. Pour redéfinir au mieux les territoires régionaux, il faut pouvoir redéfinir aussi certains territoires départementaux.

Pour le Parti de la Nation Occitane, les régions occitanes doivent être définies le plus possible en fonction des solidarités et proximités constatées, dont un indicateur est la langue occitane qui leur est commune. En outre, la revitalisation de l'espace central de l'Occitanie nécessite la reconnaissance et la valorisation d'une identité guyennaise, de Bergerac à Mende. Des regroupements sont possibles entre ces régions, dans le respect de leurs personnalités respectives et sous réserve de l'approbation des populations concernées.

Parti de la Nation Occitane

22 avril 2014

Position du Parti de la Nation Occitane au sujet de la réforme territoriale

Position du Parti de la Nation Occitane au sujet de la réforme territoriale

Tag(s) : #COMMUNIQUÉ (Fra ), #COMUNICAT( Oc )