Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué
Bastir ! et les élections municipales à Agen

Bastir ! a sollicité quatre des 5 listes en lice aux élections municipales à Agen (47) et leur a demandé quelle place elles réservaient à la langue et la culture occitane dans leur programme.

Extrait du programme de la liste Emmanuel Eyssalet d'Union de la Gauche page 11:

"Nous donnerons des moyens dans les domaines du numérique et de l’apprentissage des langues (échanges avec
les écoles de nos villes jumelles et promotion de la culture et de la langue occitane)."

Réponse de la liste Jules Bambaggi "la Voix des classes populaires" (NPA)

"Pour commencer, nous ferons remarquer que plusieurs membres de notre liste sont enseignants, l’un d’eux siégeant même depuis de longues années dans les commissions techniques de l’Éducation nationale du Lot-et-Garonne. À ce titre, il est, comme d’autres syndicalistes, intervenu à plusieurs reprises pour défendre l’enseignement de l’occitan dans quelques classes – trop peu sans doute – à chaque fois que les suppressions de postes faisaient planer une menace.

Nous pensons en effet qu’il faut favoriser la diversité culturelle et donc qu’il faut permettre la diffusion de la langue et de la culture occitane héritée du passé, tout comme nous pensons qu’il faut favoriser celles des familles de migrants que notre région a accueillies depuis plus d’un siècle : langue et culture espagnoles, arabes (dialectaux aussi bien que classiques), vietnamiens ou, plus récemment, mahorais.

Nous estimons qu’il faut que l’Éducation nationale et les collectivités territoriales donnent, chacun en ce qui la concerne, les moyens – enseignants, heures, locaux – pour que soient prises en compte la dimension occitane de l’histoire de la ville, de sa région, de son patrimoine culturel.

Quant aux autres aspects que vous évoquez – affichages, traduction des noms de lieux, etc. –, il conviendra de questionner les Agenais pour savoir s’ils veulent que la dimension occitane apparaisse aussi sur ces terrains."

La liste Jean-Philippe Maillos du "Front de gauche" n'a pas répondu, ce qui prouve son désintérêt.

La liste "agen-même" de Jean Dionis (maire sortant) d'Union de la droite et du Centre s'est engagée par écrit (engagement n° 65 de la dernière mouture de son programme mise en ligne aujourd'hui):

"La ville d’Agen continuera de promouvoir par tous les moyens appropriés (notamment la nomination d’une personne ressources) la langue et la culture occitane qui font partie de son identité."

C'est positif surtout si la personne ressources nommée est memebre de Bastir!.
En tout cas, il est clair que pour Emmanuel Eyssalet la langue et la culture occitane ne sont pas une priorité.
Pour Jules Bambaggi, il y a un peu plus d'ouverture mais pas d'engagements réellement concrets et la mise sur le même plan de l'occitan et des langues des immigrés est une façon de noyer le poisson.

Si la liste "agen-même" gagne les élections et compte tenu du bilan de la mandature 2008-2014, nous espérons que Jean Dionis et sa nouvelle équipe mèneront, sous l'impulsion de la poersonne ressources, une politique ambitieuse en faveur de la langue et de la culture occitane, notamment pour aider à la pérennisation de la calandreta agenaise dite "Jansemineta".

Nous appelons donc les électrices et les électeurs d'Agen à tenir compte dans leur choix de la façon qu'ont les listes en présence d'appréhender l'identité occitane.
Si nous n'avons pas sollicité la liste d'Hélène Collet s'Agen Bleu Marine (Front National( c'est parce que ce rassemblement, vitrine du Front National, est farouchement hostile aux langues dites régionales, à la Charte européenne des langues régionales et minoritaires et parce qu'il invite au repli sur une identité française exclusive contraire aux valeurs d'ouverture de notre pays occitan.

Pour Bastir !

Jean-Pierre Hilaire

06 76 47 32 12

joan.peire.alari@gmail.com

19 mars 2014

********************************

Bastir ! e las eleccions municipalas a Agen


Bastir ! a sollicitat quatre de las 5 tièras en liça per las eleccions municipalas a Agen (47) e lor a demandat quina plaça reservavan a la lenga e la cultura occitana dins lor programa.

Extrach del programa de la tièra d’Emmanuel Eyssalet de l’Union de l’Esquèrra, pagina 11:

"Balharem de mejans dins los domenis del numeric e de l’aprendissatge de las lengas (escambis amb las escòlas de nòstras vilas bessonas e promocion de la lenga e de la cultura occitana)."

Responsa de la tièra Jules Bambaggi "la Votz de las classas popularas" (NPA)

"Per començar, farem remarcar que mai d’un membre de nòstra tièra son d’ensenhaires, l’un d’eles quitament ocupant un sèti dempuèi d’annadas dins las commissions tecnicas de l’Educacion Nacionala d’Out-e-Garona. Per aquesta rason, es, coma d’autres sindicalistas, intervengut mantun còp per defendre l’ensenhament de l’occitan dins qualques classas  – tròp pauc sens dobte  – cada còp que las supresions de pòstes èran una menaça.

D’efièch, pensam que cal favorizar la diversitat culturala e donc que cal permetre la difusion de la lenga e de la cultura occitana eretada del passat, tanplan coma pensam que cal favorizar las de las familhas de migrants que nòstra region a aculhit dempuèi mai d’un sègle : lenga e cultura espanhòla, arabe (dialectal coma classic), vietnamian o, mai recentament, maorés.

Pensam que cal que l’Educacion nacionala e las collectivitats territorialas donen, caduna per quant a ela, los mejans – ensenhaires, oras, locals – per que sián preses en compte la dimension occitana de l’istòria de la vila, de sa region, de son patrimòni cultural.

Per quant als autres aspèctes qu’evocatz  – afichatjes, traduccion dels noms de lòcs, ec. –convendrà de questionar los ageneses per saber se vòlon que la dimension occitana aparesca tanben dins aqueles domenis."


La tièra Jean-Philippe Maillos del "Front d’Esquèrra" a pas respondut, çò que pròva son desinterès.

La tièra "agen-même" de Jean Dionis (conse sortent) d'Union de la dreta e del Centre s'es engatjada per escrich (engatjament n° 65 de la darrièra version de son programa mes en linha uèi):

"La vila d’Agen contunharà de promòure per totes los mejans apropriats (especialament la nominacion d’una persona ressorsas) la lenga e la cultura occitana que fan partida de son identitat."

Aquò es positiu subretot se la persona ressorsas nomenada es membre de Bastir!.
Coma que siá, es clar que per Emmanuel Eyssalet la lenga e la cultura occitana son pas una prioritat.
Per Jules Bambaggi, i a un pauc mai de dobertura mas cap d’engatjaments vertadièrament concrets e la mesa sul meteis plan de l'occitan e de las lengas dels immigrats es un biais d’ensorrar lo carri.

Se la tièra "agen-même" ganha las eleccions e compte tengut del bilanç del mandat 2008-2014, esperam que Jean Dionis e sa còla novèla menaràn, jos l’impuls de la persona ressorsas, una politica ambiciosa en favor de la lenga e de la cultura occitana, particularament per ajudar a la perennizacion de la calandreta agenesa dita "Jansemineta".

Donc apelam las electritz e los electors d'Agen a tenér compte dins lor causida de la faiçon qu'an las tièras en preséncia d'abordar la question de l'identitat occitana.
Se avèm pas sollicitat la tièra d'Hélène Collet, Agen Bleu Marine (Front National) es perque aquel recampament, veirina del « Front National », es ferotjament ostil a las lengas ditas regionalas, a la Carta europenca de las lengas regionalas e minoritàrias e perque invita al replec sus una identitat francesa exclusiva contrària a las valors de dobertura de nòstre país occitan.

Per Bastir !

Joan-Pèire Alari

06 76 47 32 12

joan.peire.alari@gmail.com

19 de mars de 2014

Bastir ! et les élections municipales à Agen

Bastir ! et les élections municipales à Agen

Tag(s) : #Bastir !