Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA GUYENNE

La Guyenne est une région qui découle d’un dialecte du Pays d’Oc comme le Languedoc, la Gascogne, le Limousin, l’Auvergne, le Dauphiné et la Provence

Le dialecte guyennais se rapproche du langueocien mais a plus de o à la place des a à la fin de certains mots.

Beaucoup d’occitanistes refusent le concept de Guyenne et l’appellent Haut Languedoc gardant Bas Languedoc pour le Languedoc lui-même.

Le résultat en est que les structures hexagonales du type de Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Roussillon sont renforcées car elles ne s’appuient pas sur les dialectes d’Oc.

Le Rouergue se trouve au centre de la Guyenne. Cette région a une forte unité culturelle. Elle est rurale et n’a pas de grandes villes.

La Guyenne a intérêt à des échanges en son sein. L’Aurillacois ou Sud Cantal est en Auvergne. Le Gévaudan et les Cévennes sont en Languedoc-Roussillon. Le Rouergue, le Quercy et l’Albigeois sont en Midi Pyrénées, enfin l’Agenais et le Bergeracois-Sarladais sont en Aquitaine.(1)

Entre autre, la question du développement des universités s’y pose. Freinée autant par l’Administration que par les universités de Bordeaux, Toulouse, Montpellier ou de Clermont Ferrand. Ils manquent par ailleurs à la Guyenne des voies routières et des lignes SNCF conséquentes y créant des communications sur sa largeur.

Il y a des mouvements sociaux décentralisés inventés par leurs acteurs.

Dans le Rouergue, nous avons le Tous Ensemble mouvement de défense locale du bassin houiller qui existe depuis 10 ans. Ce n’est même pas une association et Mescladis y sert d’aiguillon culturel en langue d’Oc et langue française.

Il y a des coopératives agricoles comme Jeune Montagne (Lait et Aligot) dans le nord-Rouergue et un bout du Cantal, elle est conduite par M.Valadier qui est Grelh Roergat mouvement de défense de la langue d’Oc.

Le veau de l’Aveyron, du côté de Rieupeyroux vers Villefranche de Rouergue, est une autre coopérative agricole qui a Jeune Montagne comme exemple.

Les quilles de huit sur la moitié du Rouergue sont un peu sport, un peu jeu local, un peu mouvement social par sa façon d’amener une énergie dans les villages.

Beaucoup de mouvements sociaux cherchent et ont des contacts horizontaux. Ainsi de l’usine de Fumel (en Agenais) autogérée depuis que le patron est parti voici 4 ans et que les ouvriers ont acheté pour 3 EUR. Cette usine est en inter action avec la scène rock locale. Elle est aussi disponible pour des rapports horizontaux ainsi que des alliances. Le 10 novembre 2007 par exemple en compagnie de Mescladis et du Tous ensemble a été projeté le film sur l’autogestion de l’usine de Fumel, suivi d’un débat avec des gens de l’usine et la prestation artistique d’un groupe de rock fumélois et de deux groupes decazevillois.

Le dernier mouvement social qui peut prendre une dimension guyennaise, est celui contre la modification de la carte judiciaire avec pour le Rouergue certaines juridictions transférées à Montpellier. Ce mouvement cherche des contacts avec des avocats de départements voisins dans la même situation.

Tout cela constitue des échanges de mouvements sociaux à l’intérieur de la Guyenne.

Les données du dialecte guyennais avaient été mises en avant par Jules Rongeat dans sa « Grammaire des parlers provençaux modernes » publiée en 1941.

François Fontan avait conceptualisé la Guyenne. Pau Gayraud, écrivain rouergat décédé voici une dizaine d’année avait appuyé dans son livre « La sintaxa milhaguesa ». Joan Boudou avait pioché la Guyenne dans son roman « La Quimèra » situé dans les Cévennes et le Rouergue. Enric Mouly le troisième écrivain du Rouergue de haute volée en langue d’Oc de la seconde moitié du 20ème siècle est resté fixé en dans la zone aveyronnaise.

Les créateurs artistiques guyennais sont souvent ignorés par les officines culturelles occitanes.

L’Estivada Rodanesa, même si elle se déroule à Rodez, montre très peu de musiciens, de théatreux, d’écrivains, de cinéastes et de penseurs de cette région.

Dans un autre domaine, de nombreux clubs guyennais jouent dans les 5 divisions du championnat de France de Rugby professionnel et amateur : 1) Albi, Castres et Montauban dans le Top 14 / 2) Agen et Aurillac dans le Pro D2 / 3) Cahors, Graulhet, Lavaur, Millau et Valence d’Agen en Fédérale 1 / 4) Castelsarrasin, Decazeville, Figeac, Fumel, Gourdon, Le Bugue, Mazamet, Rodez et Sarlat en Fédérale 2 / 5) Alban, Bon Encontre, Carmaux, Cassagnes-Bégonhès, Caussade, Gaillac, Lacapelle-Marival, Luzech, Moissac, Montauban, Nègrepelisse, St Cernin, Sor Agout en Fédérale 3.

Renat DURAN

Renat Duran au CN du PNO à Narbonne 2013

Renat Duran au CN du PNO à Narbonne 2013

Tag(s) : #Tribune libre